#6 Les Capes de Laurelin (Gondor)

Notre participant numéro 6: la Confrérie des Capes de Laurelin !


Catégorie: Maison de confrérie du Belfalas (Gondor)

Adresse: 2, rue d’Argent, résidences du Belfalas
Quartier: Dol Tobas

Description du Propriétaire:  La Confrérie des Capes ouvre enfin les portes de son sanctuaire, un ancien manoir gondorien restauré comme nul autre, pour célébrer et s’instruire sur le Laurelin, l’Arbre d’Or de Valinor.
Outre un lieu dédié au mythique végétal, faisant la part belle au royaume des feuilles et de l’écorce, c’est également un centre d’étude, orienté sur la recherche de la moindre trace d’un éventuel rejeton de ce seigneur sylvestre. La décoration et la disposition des lieux reflètent allègrement cette double nature.
Néanmoins, c’est également un lieu de vie, abritant les membres très disparates de cette Confrérie, qu’il s’agisse pour eux juste de se réunir, se sustenter ou se reposer, dans chaque aile de la bâtisse réservée à cet effet.
Entrez, entrez voyageurs ! Le Domaine du Laurelin vous accueille en sa canopée !


Le reportage de D&Co

Le Jardin

~Cliquez pour agrandir~

Intérieur 

~Cliquez pour agrandir~

L’Avis du Reporter
C’est tard en fin de journée que je frappe à la porte de la Confrérie des Capes. Le jardin respire la verdure et je m’attarde un peu avant de passer à l’intérieur. Une fois rentré, je dépose mes affaire à la consigne, sur ma droite en m’en vais ensuite me balader un peu. Je découvre rapidement la salle à manger, puis je file admirer cette pierre bizarre dans le jardin intérieur. Je pique un livre sur l’étagère, et je m’en vais passer le reste de ma soirée sur ce trône, tout en haut de cette demeure. La vie est belle.


Retrouvez toutes les maisons sélectionnées pour cette Semaine du Housing sur la page d’accueil ou en cliquant ici.

Liens:
Règlement et dates
Les Sélectionnés / Le Vote / La visite Groupée
Les reportages photos des dix

 

Maison Précédente: #5 Les Éclaireurs de la Forêt Noire (Eriador)

Maison Suivante: #7 Pour le Fun (Gondor)

 

Laisser un commentaire